实时新闻

Les fournisseurs d’EDF attendent avec impatience la rénovation des réacteurs

Les dix ans de chantier sur 58 réacteurs ouvrent un marché de plus de 50 milliards d’euros. EDF va annoncer un nouvel aménagement du calendrier mais promet de multiplier les commandes en 2014.

C’est un auditoire de plusieurs dizaines de fournisseurs conquis mais à cran qui attend EDF. L’opérateur va leur présenter le nouveau calendrier du grand carénage, une bouffée d’oxygène de plus de 50 milliards d’euros regardée avec envie par l’industrie française.

Ce vaste chantier consistera d’ici à 2025 à moderniser les 58 réacteurs du parc d’EDF. Avec trois objectifs : garantir leur bonne marche au-delà de leur durée de vie de quarante ans, prendre en compte les enseignements de la catastrophe de Fukushima et réaliser des maintenances lourdes. Les réacteurs verront le remplacement des générateurs de vapeur ou des machines tournantes, la rénovation des alternateurs ou des moteurs de pompes primaires.

D’après l’opérateur, le nouveau calendrier ne va pas remettre en question le lancement des premiers chantiers sur la centrale de Paluel en Seine-Maritime en 2015, puis de Cattenom et Saint-Alban en 2016. Mais certains travaux moins prioritaires seront reportés. « Les premierscontratsauxgrandsfournisseurs, comme Areva, ont déjà été signés pour le chantier de Paluel », indique Dominique Minière, directeur délégué de la direction production ingénierie du groupe. Cette année, ce sera le tour des commandes aux fournisseurs de rang 2.

Les Echos, Matthieu Quiret - 22/01/14